jeudi 27 octobre 2011

Il pleut

Ce soir, il pleut sur la maison des mots.
C'est le statu quo.
À l'intérieur, ils sont tous cois.
Mais quoi? Oui, ça se peut des mots cois!
Ils ont des regards tendres, les uns envers les autres,
mais personne n'ose. Y a comme de l'ankylose. Aucun mot prononcé chez les mots!
Que la pluie sur le toit de la maison des mots!

Timidité, fatigue, manque d'inspiration?
Impossible à savoir. Bouches cousues! Tous solidaires, les mots.
Ils sont là, blottis près de la sortie, mais immobiles, comme pris en otage. Ils n'ont pas d'imper, je crois, les mots. Ils écoutent la pluie tomber, ils rêvent peut-être...d'un temps sec. Le soleil pourrait bien avoir de l'influence sur leur verve et susciter bien des verbes...
Ils ne veulent pas se tromper les mots, je veux dire se tremper!!

Certains mots s'imaginent intercalés entre un " je" et un "veux"...
ou un "tu" et un "sors", cherchant leur véritable place. D'autres récitent leur alphabet secrètement, je devine leurs lèvres balbutiant. Quelques uns sont dans la lune, comme dans un état pensif. Ils peuvent être pensifs parfois les mots. Mais personne ne veut sortir car il pleut!

Je me demande à quoi ils pensent les mots, à quoi ils s'amusent lorsqu'ils ne s'expriment pas.

Et les mots qui attendent comme ça, collés les uns contre les autres,
connaissent-ils les risques de la langue française, les accolades de mots composés, les synonymes, les conjugaisons, les compléments, les accords?... Ils peuvent même tomber en amour les mots et
décider de se donner une dictée, de se composer à deux? Ils n'ont pas de limites, les mots.

Lorsqu'il pleut sur la maison des mots, cela peut s'étirer en longueur,
je veux dire en longueur de textes. C'est peut-être lorsqu'il pleut sur la maison
des mots, que les mots ont du temps. Ils peuvent faire de leur mieux pour se comprendre alors, s'interpréter et nous inventer des histoires. Ils ont bien choisi leur maison les mots, parce que la pluie, elle connaît bien la poésie, elle prend son temps la pluie pour se déverser comme ça.
Elle s'assure de bien tout mouiller la pluie.

Moi, je pense que la pluie c'est une inspiration pour
les mots dans la maison. Et puis, je suis certaine que les mots, ils aiment bien la pluie!

Bonne pluie de mots!

26 octobre 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire