lundi 28 novembre 2011

Quand on perd ses parents.

Quand on perd ses parents,
on peut décider de vieillir à son tour, comme un défaitiste,
ou avoir une attitude différente envers le temps qui reste.

Il est possible de rester jeune dans
sa façon de voir la vie, dans la poursuite d'idéaux, 
l'amélioration de soi, la réalisation de projets multiples,
le sourire qu'on porte au miroir,
dans le courage aussi.
En faisant place à l'humour, en riant de soi, en remerciant
pour la beauté tout autour, pour les fleurs, le vin, le confort,
le travail, les amis, les enfants, la santé, les nouveaux défis, 
les surprises...
Moi, ça me déride de remercier!

Le temps présent sur le chemin de la vie semble me confier
des jours heureux.

Chaque instant est un cadeau!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire