mardi 28 mai 2013

Cours de rattrapage

Aspérité dans les vertiges d’une inertie à gravir. Je survole les traces pavées de mes pas jusqu’à mon point fixe actuel. Le sol meuble de jadis, terre fertile en quête de développement, riche en désirs et de rêves, s’est peu à peu asséché par le manque de défi que provoque l’ancienneté sur les assises acquises.

Fragile dans les éclats en poussière de néant, je perds dans le sablier de mon temps, le goût du plus encore. Encroûtement dans l’exil de l’évolution. Stable dans mes positions, je ne courbe plus, mais fissure.

Horizon de mon horizon, je fixe le point de mon départ éloigné. Temps de temps parcouru, tant de temps parcouru, l’usure mes souliers flagelle le constat du bilan nécessitant la mise à jour, mise à nu. Sans délicatesse, mon reflet heurte ma lucidité, ne pouvant me soustraire à la vie qui s’égraine à chaque instant.

Aigre sans répit, je conçois que la réalité d’une justice qui touche l’universalité, goutte d’eau dans l’univers, l’égo de mon construit s’incline bien bas devant cette humilité grandissante qui me rattrape par défaut.


Sans rien à ajouter dans le dépit du bon sens, je profite désormais d’un souffle, du vent de changement, redevenir le roseau se courbant devant la beauté qui m’entoure. Bercer dans la valse d’une gerbe de blé, je rythme mes pas à ce renouveau qui tissent le parcours qui se tresse dans la finalité acceptée. 

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à faire, mon commentaire se double d'une ombre ineffaçable! Désolée pour les doubles....

      Supprimer
  2. Commentaire supprimé car affiché deux fois ...

    Le voici:

    "Redevenir le roseau se courbant devant la beauté qui m'entoure."
    "Je rythme mes pas à ce renouveau qui tisse le parcours..."

    Ça a des effluves d'une municipalité près de chez nous!
    Un texte qui fait du bien.
    Merci Mathieu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, le déménagement approche à grand pas! Au plaisir de t'y voir également!

      Supprimer