mardi 1 janvier 2013

Boudoir. (G.É.)

Quand le cœur envahit tout le corps,
que la vie fait des bulles de joie blanche
quand j'entends que tu m'aimes
et que fondent mes peurs,
je sens la vibration du bonheur,
et les instants s'agrandissent,
le temps me prend la main,
je vis en entier.

Sur la causeuse du boudoir,
tous deux présents au présent,
tu m'as offert un espace de vie plus large;
je l'ai pris à pleine main,
comme un cadeau de l'imprévisible.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire